Rester connecté

La pensée de la semaine | suite au dimanche 3 avril 2016 à l'EEMT

Le salut, objet d’espérance et d’émerveillement    

 

1 Pierre 1 : 3-9

 


Résumé

Vers l’an 63 l’apôtre Pierre rédige cette lettre destinée à un grand nombre d’Eglises. Il prend soin d’exposer la portée extraordinaire de la résurrection de Jésus et les conséquences pour le thème du salut. Dans la Bible le « salut » recouvre plusieurs réalités spirituelles, en relation avec :

  • le passé, Dieu nous a libéré du poids de la faute, du péché = par la justification
  • le présent, Dieu nous soutient pour orienter nos priorités = par la sanctification
  • le futur, Dieu nous donnera une vie, il vient de le prouver par des faits = l’espérance vivante.

Développement à l’aide de trois mots clés.

 

1er mot clé : la louange

Nous sommes invités à louer Dieu le Père, aux personnes qui ont la foi il étend la même puissance de vie que pour relever son fils Jésus-Christ d’entre les morts. Pierre utilise un verbe unique dans la Bible : « il nous a fait naître à une vie nouvelle » (v. 3, en grec anagennew, trad. régénérer) avec l’idée de recommencer l’action d’engendrer ou d’enfanter. Avec la victoire du Messie Jésus, la période des existances neuves devient une réalité, cela appartient à notre salut présent et futur. De cette régénération jaillit un contentement extraordinaire et par conséquent une louange à Dieu.

 

2e mot clé : l’héritage

Dans le NT l’héritage c’est le Royaume des cieux, le monde à venir promis aux croyants (Mt 25.34). En Jésus-Christ les chrétiens jouissent dès maintement du statut d’héritiers (Ro 8.17). Cet héritage leur est garanti, même s’ils doivent encore attendre avant d’entrer pleinement en sa possession.  Il est hors d’atteinte des fluctuations de la politique mondiale puisqu’il est tenu en réserve dans les cieux. Notre héritage ne consiste pas en sentiments, mais dans les réalités qui nourrissent notre espérance.

 

3e mot clé : les épreuves

Comme c’est le cas pour l’or, la foi est soumise à des opérations douloureuses où des éléments sans valeurs doivent être écartés. Pour épurer l’or, le feu sélectionne la matière pour augmenter sa plus-value. Pierre écrit : « … il faut que maintenant, vous soyez attristés pour un peu de temps par toutes sortes d’épreuves » (v. 6b). L’apôtre Pierre indique que la joie qui sera le résidu de cette épreuve, tourne en réalité à notre louange, honneur et gloire lors de l’avènement de Jésus-Christ.

Pour aller plus loin...

2 questions

  • Pour cultiver mon espérance vivante, quelle place vais-je lui donner dans mes choix ?
  • Quelle épreuve suis-je entrain de traverser, où je m’attends à Dieu pour épurer ma foi ?

Action concrète pour la semaine

Persévérance de mon intercession en faveur d’une personne de mon entourage, afin qu’elle puisse naître à la vie nouvelle. 

 

 

Ernest Geiser

Église évangélique mennonite EEMT

Route de Pierre-Pertuis 30

CH - 2710 Tavannes

 Dons     Impressum   ―   Contact     Images      Location     Login